Prévoyance : Le régime obligatoire des Sages Femmes Retour

Prévoyance : Le régime obligatoire des Sages Femmes

Aujourd’hui nous allons voir de façon simple et clair à quoi correspond le régime obligatoire des personnes qui exercent en libéral le métier de sage femme. Si vous êtes un peu perdu dans les histoires de prévoyance des travailleurs non salariés (TNS), notre lexique prévoyance est votre disposition.

Le régime obligatoire des sages femmes est la CARCDSF, je vous l’accorde ce n’est pas facile à prononcer. Il s’agit tout simplement de la caisse autonome de retraite des chirurgiens dentistes et des sages-femmes.

Nous allons donc répondre à la question que tous les sages femmes  se posent : « Quelles indemnités vais-je percevoir? »

Arrêt de travail :

Les indemnités journalières pour un sage femme sont versées à partir du 91e jour pour une durée maximum de 3 ans.

Les montants des indemnités journaliéres en tant que sage femme :

  • Sage femme classe A : 15,30€ par jour
  • Sage femme classe B : 30,60€ par an
  • Sage femme classe C : 45,90€ par an

Invalidité :

Le début du versement de l’indemnisation pour un sage femme se fait le 1er jour du trimestre suivant la demande.

La durée du versement de l’indemnisation se fait jusqu’au départ en retraite du sage femme.

Les montants d’indemnisation en tant que sage femme :

  • Sage femme classe A : 4226€ par an
  • Sage femme classe B : 8452€ par an
  • Sage femme classe C : 12 678€ par an

Décès :

Les montants d’indemnisation en tant que sage femme :

  • Sage femme classe A : 4658€
  • Sage femme classe B : 9316€
  • Sage femme classe C : 13 974€

Le régime obligatoire des sages femme ne verse aucune rente éducation ni aucune rente de conjoint.

En résumé :

  • Si vous êtes sage femme, il est primordiale de souscrire un contrat de prévoyance en complément de la CARDCSF.
  • Le régime obligatoire des sages femme, la CARCDSF ne verse ni rente éducation ni rente de conjoint en cas de décès.
  • Un sage femme pourra toucher au maximum 12 678€ par an en cas d’invalidité totale.
  • En cas d’arrêt de travail, un sage femme doit être 90 jours pour avoir une indemnité.

Dernière mise à jour le 10/06/2016 par Aurélien Dupuis

INFORMATIONS ET DEVIS PRÉVOYANCE 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Nous On Assure
Oui Non

* Information obligatoires