Prévoyance : Le régime obligatoire des chirurgiens dentistes (CARCDSF) Retour

PRÉVOYANCE : LE RÉGIME OBLIGATOIRE DES CHIRURGIENS DENTISTES (CARCDSF)

Aujourd’hui, nous nous attardons sur le régime obligatoire de prévoyance des « gardiens » de vos dents, les dentistes. Il sera alors beaucoup plus simple ensuite pour un TNS dentiste de comprendre pourquoi un contrat de prévoyance TNS privé est essentiel afin de bien le couvrir lui et sa famille en cas de décès, d’invalidité ou d’arrêt de travail.

Le régime obligatoire des dentistes :

La CARCDF  est le régime obligatoire  de retraite des chirurgiens dentistes. Il s’agit du même régime de prévoyance obligatoire que pour les sages femmes.

Voici ce que ce régime CARCDF versera à un dentiste à son compte en car d’arrêt de travail, d’invalidité ou de décès. Comme vous pourrez le constater rapidement, les montants versés de son pas élevé, ce qui justifiera la souscription d’un contrat de prévoyance TNS.

Arrêt de travail :

Pour un dentistes en arrêt de travail, le régime obligatoire  va verser des indemnités journalières après 90 jours (soit au 91 e jours). Un délai de carence de 90 jours que le dentiste devrait compenser avec la mise en place d’une garantie d’arrêt de travail avec une franchise plus courte. Nous préconisons ainsi une franchise de 30 jours en maladie (il est très rare qu’un dentiste soit en arrêt de travail pour une simple grippe), 0 jours en accident (car un accident peut être très grave) et enfin 3 jours en hospitalisation. Vous pouvez trouver ces franchises avec le contrat Aviva Senséo Médical.

La CARCDSF donnera aux dentistes cette IJ pendant 36 mois maximum.Ensuite on passe à une invalidité car l’arrêt de travail ne peut pas dépasser 3 ans. Il faudra donc également mettre en place un contrat de prévoyance qui prenne en compte cette durée d’indemnisation.

Le montant de l’indemnité sera après 90 jours de 93,28€ par jour soit 34 050,80€ pour un an. Le reste devant être indemnisé par un contrat de prévoyance privé.

Par contre il n’y a aucune indemnisation pour les frais professionnelles du dentiste. Et attention à ce que les indemnités journalières de votre contrat de prévoyance privé ne servent finalement qu’à payer vos frais pro. Dans ce cas il ne vous restera pas grand chose pour vivre...

Invalidité :

Le régime obligatoire d’un dentiste est assez simple. Le début du versement de 25 502€ par an (avec une majoration par enfant à charge de 7 464€) commence le 1er du trimestre suivant la demande d’invalidité professionnelle et ceci jusqu’à la retraite du chirurgien dentiste.

Pour bien être sûr de comprendre comment fonctionne l’invalidité professionnelle, rendez vous sur notre article dédié : bien comprendre l’invalidité professionnelle.

Décès :

Lors du décès d’un dentistes ou d’un chirurgiens dentiste, son régime obligatoire verse une somme de 15 395€. Une somme très faible qu’il conviendra de compléter avec un capital décès souscris lors de la signature d’un contrat de prévoyance professionnel dentiste.

La CARCDSF ajoute également une rente éducation de 11 196€ par an et par enfant à charge jusqu’à l’âge de 18 ans (25 ans si l’enfant du dentiste continue ses études).

Enfin la prévoyance obligatoire des dentistes verse une rente de conjoint de 16 545€ par an.

Pour résumé le régime de prévoyance des médecins:

  • Si vous êtes dentiste ou chirurgien dentiste, il est primordiale de prendre  un contrat de prévoyance en complément de votre régime obligatoire.
  • En cas d’arrêt de travail d’un dentiste, vous toucherez 93,29€ par jour. (Attention à vos frais professionnels)
  • Le montant de la pension d’invalidité d’un dentiste est de 25 502€ par an.
  • Le montant du capital décès versé par la  CARCDSF est de 15 395€.

Dernière mise à jour le 13/04/2017 par Aurélien Dupuis

INFORMATIONS ET DEVIS PRÉVOYANCE 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Nous On Assure
Oui Non

* Information obligatoires