Les maladies qui entraînent une situation de dépendance Retour

LES PRINCIPALES MALADIES QUI ENGENDRENT UN ÉTAT DE DÉPENDANCE

En France il y a plus de 1,2 million de personnes en état de dépendance. Ce qui représente tout de même plus de 7% des plus de 60 ans.  Pour en savoir plus vous pouvez retrouver directement les chiffres clés de la dépendance.

Nous savons tous plus ou moins que la dépendance touche les seniors et que la vieillesse entraine l’état de dépendance. Je vous propose aujourd’hui d’en apprendre d’avantage sur les principales causes de la dépendance en nous focalisions sur les maladies qui engendre une dépendance partielle ou totale.

La maladie d’Alzheimer :

Une maladie que tout le monde connait plus ou moins. Et pour cause la maladie d’alzheimer est la cause de 49 % des personnes en état de dépendance. Nous savons également que 72 % des demandes de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa) sont faites par des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Vous l’aurez donc compris, cette maladie est un véritable danger face à la dépendance. On comprend un peu mieux pourquoi les assureurs prennent les devants face à cette maladie avec un délai d’attente de 3 ans après la souscription en cas de dépendance suite à cette maladie. Notre lexique dépendance pourra vous aider à ce sujet.

Pour en revenir à notre sujet, c’est une maladie neuro-dégénérative du tissu cérébral qui entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales. Donc, on devient de plus en plus dépendant en perdant progressivement ses fonctions mentales comme la mémoire. C’est malheureusement aussi simple que ça. Sans ses fonctions mentales, difficiles de ne pas être dépendant

Actuellement il n’existe aucun traitement clairement efficace pour prévenir la maladie d’Alzheimer. On sait tout de même qu’une bonne hygiène de vie (sport-alimentation) et avoir une vie sociale riche, aide tout de même à retarder cette maladie et à retarder l’état de dépendance.

Au niveau des chiffres, la maladie d’Alzheimer touche environ 1 % des personnes de 65 à 69 ans, 20 % des personnes de 85 à 89 ans et 40 % des personnes de 90 à 95 ans. On estime que 1 homme sur 8 souffrira de la maladie d’Alzheimer et 1 femme sur 4. Rien de bien joyeux.

L’espérance de vie en moyenne d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est de 8 à 12 ans. Pour rappel, en cas de dépendance totale la moyenne d’espérance de vie et d’un peu plus de 4 ans.

séniors

Plus d’information sur la maladie d’Alzheimer.

La maladie de Parkinson:

Une maladie neurodégénérative très fréquentes chez les seniors, qui est la deuxième cause de dépendance après la maladie D’Alzheimer. La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative avec la perte progressive des neurones ce qui a pour conséquences d’affecter le système nerveux central qui est ainsi responsable de troubles moteurs comme le contrôle des mouvements. Voila pourquoi les personnes ayant cette maladie ont les mains qui tremblent ce qui posent forcément des soucis dans la vie de tous les jours (s’habiller, s’alimenter etc…)

Les autres symptômes les plus courants de la maladie de Parkinson sont : la difficulté à marche, la difficulté à se coordonner, une difficulté d’élocution, une période de dépression, de panique d’hallucination etc… Une longue liste de difficulté qui peuvent forcément entrainer un état de dépendance. Une personne ayant la maladie de Parkinson pourra ainsi très rapidement se retrouver en GIR 3 et donc en état de dépendance.

Son évolution est longue et lente avec un développement entre 5 et 10 ans après les premiers symptômes. Pour le moment, aucun traitement ne fonctionne. On ne peut pas en guérir mais seulement limiter les effets. On ne connait pas non plus les origines de cette maladie. Les recherches à ce sujets nous apprennent seulement qu’ils existent des prédispositions génétiques qui engendrent la maladie de Parkinson.

Enfin les conséquences financières de la maladie de Parkinson sont lourdes : même sans être déclaré dépendant, il y aura un besoin important d’aide au quotidien. L’isolement entrainant un état de dépendance, une personne qui aura la maladie de Parkinson pourra très rapidement voir son état empirer sans assistance.

Les conséquences financière étant importantes, nous vous conseillons d’auto financier un contrat autonomie.

Mieux comprendre la maladie de Parkinson.

L’arthrose:

L’arthrose est une autre maladie qui a des conséquences néfastes sur la santé. Dans la vie de tous les jours, la raideur des articulations entrainent de nombreuses douleurs qui peuvent amener un état de dépendance. Une personne âgée avec par exemple une arthrose du genou ou de la hanche, aura beaucoup de mal à s’accroupir, se lever d’un siège ou même s’habiller (mettre des chaussures).  Des gestes de la vie quotidienne pourtant indispensable.

L’arthrose comme vous le savez sans doute déjà est une maladie des articulations, avec une dégénérescence du cartilage, ce qui à terme, empêche l’articulation de bien fonctionner. L’âge est un facteur important sur l’arthrose : Plus on vieillit et plus les articulations sont fragiles. Ainsi 80% des personnes souffrant d’arthroses ont plus  de 65 ans. Mais cela reste bien une maladie.

En France on estime que l’arthrose touche 10 millions de personne. 10 millions de personne qui sont donc susceptible d’être dans un état de dépendance. Les articulations les plus touchées étant le genou, la hanche ou l’épaule.

Mieux comprendre l’arthrose.

old-people-616718_960_720

La fracture du col du fémur:

La fracture du col du fémur est une des conséquences des maladies que sont l’arthrose ou l’ostéoporose.  Ainsi lors d’une chute, les os étant moins solides après 60 ans, il y a un plus gros risque de se fracturer le col du fémur. C’est donc plus un accident d’une véritable maladie mais elle entraine des conséquences grave sur la vie de tous les jours. Pour information et si on vous le demande, le fémur est l’os de la cuisse et sa tête fait partie de l’articulation entre le bassin et le fémur. On imagine très facilement les conséquences d’une fracture à ce niveau : une dépendance partielle.

Chaque année plus de 50 000 personnes sont victimes de cette fracture, la plupart du temps lors d’une chute, même minime. Les graves conséquences d’une fracture du col du fémur viennent surtout de la fragilité des personnes âgées au niveau des articulations et des os. Ainsi dans un tiers des cas, la personne décède dans l’année suivant la chute, un tiers des personne se retrouvent dans un état dépendance et seulement un tiers des sinistrés arrivent à retrouver leur pleine fonction motrice.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la fracture du col du fémur.

Les AVC (accidents vasculaires cérébraux) :

3e cause de mortalité en France (derrière les cancers et les maladies cardio-vasculaire), les AVC touchent chaque année plus de 150 000 personnes avec au final 50 000 décès. L’accident vasculaire correspond à un arrêt très brutal de la circulation du sang dans le cerveau. Cela peut arriver sans prévenir, ils sont donc très difficiles à anticiper et à diagnostiquer. Bien sur les AVC touchent d’avantage les seniors avec une moyenne d’âge des AVC à 73 ans. A cet âge, les accidents vasculaires cérébraux sont un facteur aggravant d’entrée en dépendance.

Ainsi lorsqu’une personne âgées survient à un AVC, elles gardent des séquelles : perte de la parole, difficulté pour effectuer des gestes simples, difficultés pour vivre seul etc… Pas étonnant donc de voir que 33% des seniors ayant eu un AVC rentrent ensuite dans un état de dépendance partielle. Et plus l’âge augmente, plus le risque de rentrer en dépendance après un AVC est grand.

Après un accident vasculaires cérébral d’une personne âgées, la famille est souvent obligé de placer le senior en maison spécialisé. Les conséquences d’un AVC sont lourdes. A ceci s’ajoute les effets psychologique sur la famille.

 Avec une moyenne de 3000€ par mois et par personne pour une maison médicalisé, on comprend un peu mieux pourquoi bon nombre de senior font le choix de s’assurer contre la perte d’autonomie en souscrivant un contrat d’assurance dépendance.

Si vous avez besoin de plus d’information sur les AVC, l’assurance Maladie vous informe sur les accidents vasculaires cérébraux.

En résumé :

  • Les maladies courantes qui touchent les personnes âgées influencent fortement l’entrée en dépendance.
  • Les statistiques concernants ces maladies ne sont pas bonnes.
  • Bien choisir son contrat d’assurance dépendance. est une piste à envisager dès la retraite.
  • L’hygiène de vie et une vie sociale sont vos meilleures armes face à ces maladies.

Dernière mise à jour de l’article le 24/03/2016 par Aurélien Dupuis

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Nous On Assure
Oui Non

* Information obligatoires